Le Dr D.Hlinka et ses enfants nés suite à une ICSI : Nikol et Samuel Hlinka

Le Dr D.Hlinka et ses enfants nés suite à une ICSI : Nikol et Samuel Hlinka

Embryologiste senior certifié par l’ESHRE


Il a auparavant dirigé les laboratoires d’embryologie des établissements suivants:

  • Clinique gyn.-obst. de l’hôpital de Košice en Slovaquie
  • Clinique de médecine de la reproduction (KRM) de Zlin en République tchèque
  • Repromeda de Brno en République tchèque
  • Pronatal de Prague en République tchèque

Le suivi non invasif des embryons : une manière simple de choisir le meilleur

Lorsque la méthode d’ICSI a été introduite, le Dr Daniel Hlinka a été le premier à l’appliquer avec succès en Slovaquie, donnant naissance au premier enfant né ainsi, en 1994.
Innover est toujours à l’ordre du jour.
Ainsi lorsque la première caméra permettant le suivi en continu des embryons pendant les premiers jours de l’incubation est sortie, il a été le premier à introduite cette méthode dans le mode opératoire de la clinique.
La nouvelle clinique, qu’il a ouverte avec la Dre Sonia Lazarovska, le Prague Fertility Centre, est aujourd’hui ce qui se fait de mieux. Il a le sentiment que cette méthode offre un outil de travail tout à fait nouveau aux embryologistes. La clinique, équipée des dernières technologies et comptant sur un personnel des plus qualifiés, répond à toutes les exigences.

Depuis que les techniques de procréation médicalement assistée existent, les embryologistes ont essayé de trouver la manière la plus efficace de sélectionner les embryons. Nos objectifs sont clairs:

  • Maximiser le taux de réussite par transfert d’embryon
  • Minimiser le taux de fausses couches précoces et de ce fait minimiser le stress de la patiente
  • Minimiser le stress des embryons pendant leur culture in vitro

Jusqu’à récemment, nous étions obligés de nous fier à des observations statiques pour lesquelles les embryons étaient retirés de l’incubateur et observés au microscope. Il est évident que dans de telles conditions il n’est pas possible de bénéficier d’un développement optimal des embryons ou d’obtenir des données exhaustives durant les processus de développement embryonnaire, car ceux-ci sont très dynamiques par nature. De plus, l’évaluation des capacités de développement embryonnaire par une observation embryonnaire statique est négativement influencée par le degré de subjectivité de l’évaluation et la pertinence discutable des paramètres morphologiques mesurés.

Le besoin de recourir à une méthode dynamique est devenu essentiel. Par conséquent, le Prague Fertility Center a été l’un des tout premiers centres FIV au monde à introduire un système de suivi time-lapse, PrimoVision, dans ses procédures. (Hlinka D., Dudas M., Rutarova J., et al. Le suivi permanent de l’embryon et un chronométrage précis de ses divisions initiales permet une prédiction fiable concernant la viabilité des embryons, P-176 – Extrait du 26e Congrès annuel de la société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE), Rome, Italie, 27 –30 juin 2010)

Le nouvel équipement suit les embryons en continu à l’aide d’un système vidéo time-lapse : une caméra placée directement à l’intérieur de l’incubateur prend une photo toutes les 20 à 30 minutes. Cela permet d’évaluer tous les paramètres classiques ainsi que ceux observables avec le temps. Il n’est plus nécessaire de retirer les embryons de l’incubateur pour les observer au microscope. Les embryons demeurent dans le même environnement avec une température et une concentration en CO2 optimales. Ils sont donc à l’abri de tout changement de température, de la lumière, etc.

Après avoir utilisé PrimoVision depuis bientôt deux ans au Prague Fertility Center, nous pouvons désormais affirmer que l’avantage principal de cette méthode est qu’elle permet de détecter les anomalies de division responsables des aberrations chromosomiques, qui sont la cause principale des fausses couches spontanées et des anomalies congénitales.

Plus simplement, nous pouvons dire que cette méthode non invasive est une bonne alternative à la méthode invasive de détection génétique (nécessite la biopsie d’une ou deux cellules de l’embryon) pour le dépistage de l’aneuploïdie (nombre anormal de chromosomes). L’utilisation d’une méthode non invasive d’imagerie embryonnaire nous permet de détecter les embryons atteints d’aneuploïdie et de séparer les embryons comportant des cellules aneuploïdiques (souvent responsables des fausses couches précoces) des autres.

En somme, le suivi permanent des embryons offre la possibilité d’analyser avec précision les phases initiales du développement de l’embryon humain. Il offre également un nouvel outil stratégique performant pour une présélection initiale objective des embryons. Les capacités de développement des embryons humains peuvent être anticipées en évaluant leurs cycles cellulaires. Le suivi non invasif en continu des embryons permet de contrôler avec précision les phases de développement de l’embryon humain. De plus, une reproduction objective et non invasive des caractéristiques de l’embryon permet la détection des anomalies de division responsables de la mauvaise répartition des chromosomes.

Êtes-vous intéressé(e) par une consultation avec un de nos spécialistes?

Merci de nous laisser votre email et nous vous contacterons dès que possible.

La consultation est faite dans votre langue
Un de nos spécialistes va vous contacter.
Nous garantissons votre confidentialité
Notre politique nous interdit d’utiliser votre numéro à mauvais escient. Vous n’êtes pas obligé(e) de mentionner votre nom.

entrer le numéro de téléphone au format internationa, example: +33123456789

Je suis intéressé(e) par:


Portail des patients

Tour virtuel

Fertility pedia

.