MACS: Méthode de sélection des meilleurs spermatozoïdes nouvelle génération

MACS: Méthode de sélection des meilleurs spermatozoïdes nouvelle génération

Méthode de sélection des meilleurs spermatozoïdes nouvelle génération : 30 % de réduction pour une durée limitée !

Le PFC introduit un système de tri cellulaire magnétique (MACS) nouvelle génération : une méthode efficace pour sélectionner les spermatozoïdes fonctionnels et améliorer les taux de grossesse. L’intégrité génétique des spermatozoïdes est essentiel pour assurer le développement normal de l’embryon. Une trop grande fragmentation cellulaire des spermatozoïdes peut avoir un effet négatif sur la division embryonnaire et le développement consécutif. Cela peut conduire à un arrêt du développement du blastocyste ou à une fausse couche précoce. Les dommages de l’ADN, traduits par la fragmentation et l’apoptose des spermatozoïdes, peuvent être une cause d’infertilité masculine que les méthodes standard (concentration des spermatozoïdes, évaluation morphologique et analyse de la motilité) ne peuvent pas détecter.

Le stress oxydant est une des principales causes des dommages causés à l’ADN des spermatozoïdes. Il augmente en général avec l’âge et/ou les infections inflammatoires, la consommation de tabac, de médicaments, l’exposition à des polluants et une température testiculaire élevée.

Ainsi, le système MACS Annexin V (Prix ESHRE 2014 Laboratoire de PMA) a été conçu pour retirer sélectivement les cellules défectueuses (bien qu’elles ne présentent pas d’anomalies morphologiques) des préparations de spermatozoïdes. Cette procédure commence par le marquage magnétique des cellules indésirables. Elles sont ensuite passées par une colonne de séparation dans laquelle elles sont retenues. Les spermatozoïdes vivants sans fragmentation d’ADN passent à travers la colonne et sont recueillis pour un usage ultérieur (ICSI ou cryoconservation).

La collecte de spermatozoïdes prêts pour la fécondation représente l’avantage principal par rapport aux tests traditionnels de fragmentation de l’ADN (ex. : SCSA/SDIA, cf. tableau ci-dessous) au cours desquels le patient n’obtient que des informations concernant le pourcentage de cellules endommagées. De même, les méthodes d’évaluation morphologique (ex. : IMSI) ne permettent pas d’obtenir des informations suffisantes concernant l’état de l’ADN dans le noyau des spermatozoïdes.

retour à la list

Êtes-vous intéressé(e) par une consultation avec un de nos spécialistes?

Merci de nous laisser votre email et nous vous contacterons dès que possible.

La consultation est faite dans votre langue
Un de nos spécialistes va vous contacter.
Nous garantissons votre confidentialité
Notre politique nous interdit d’utiliser votre numéro à mauvais escient. Vous n’êtes pas obligé(e) de mentionner votre nom.

entrer le numéro de téléphone au format internationa, example: +33123456789

Je suis intéressé(e) par:


Portail des patients

Tour virtuel

Fertility pedia

.